Comment définir la supervision applicative ?

Dans le domaine du digital, la supervision applicative vise à surveiller l’état de santé d’une application et de suivre les principaux KPI, tels que le nombre d’utilisateurs. Pour y parvenir, il est essentiel de mettre en place un système de supervision. Par exemple, à partir d’outils, de moyens et de méthodes spécifiques.

Comprendre le principe de la supervision applicative

Dans une optique de surveillance, la supervision applicative se base sur l’amélioration des données d’une application. Cette démarche a pour objectif de savoir, en permanence, si l’application fonctionne.

Autrement dit, cette supervision permet de parfaire la gestion technique de votre application. Elle se base alors sur plusieurs grands axes. La prévision, la planification, l’organisation, le suivi et la réalisation des directives en fonction des données récoltées. Cela implique des points d’information réguliers, que ce soit pour les développeurs que les business manager.

principe supervision applicative

Gérer son application grâce à un outil spécialisé

Afin d’être réellement efficace, la supervision applicative nécessite le déploiement et l’exploitation d’une solution adaptée. En autre, il peut s’agir d’un logiciel de pilotage de la performance. En complément d’une compatibilité exhaustive, cette dernière se distingue par les fonctionnalités et atouts suivants :

  • Le suivi de l’application pour identifier les indicateurs de performance, ainsi que leur évolution respective ;
  • La gestion immédiate en cas de dysfonctionnement de l’application ;
  • Le contrôle permanent des performance, y compris en dehors des périodes de disponibilité.

La supervision applicative permet ainsi de tout connaître de l’application, en temps réel. Il s’agit d’un atout considérable en cas de dysfonctionnement. Les équipes peuvent ainsi intervenir rapidement et remettre l’application à jour si nécessaire.