Tout savoir sur le compte personnel de formation

En France, les grandes entreprises comme les PME ont l’obligation de participer au financement de la formation professionnelle de leurs salariés. Depuis le 1er janvier 2015, le compte personnel de formation (CPF) a remplacé le droit individuel à la formation (DIF). Qu’est-ce que le compte personnel de formation ? Comment sont calculées les heures inscrites sur le compte ? À quelles actions sert-il ? Éléments de réponse.

Le compte personnel de formation en détail

Mis en place pour permettre aux salariés d’acquérir une qualification, de veiller à leur employabilité et de progresser professionnellement, le compte personnel de formation vise aussi à leur assurer une certaine autonomie dans le choix des formations. Il faut savoir que toute personne qui entre dans la vie active dispose d’un CPF, et ce jusqu’à la fin de sa carrière professionnelle.
L’innovation de ce compte réside dans la possibilité de se former sans accord de l’employeur dans la mesure où la formation n’est pas dispensée sur le temps de travail.

Calculer le compte personnel de formation

Les salariés acquièrent chaque année un nombre d’heures de formation, dans la limite d’un plafond maximum de 150 heures. Ils accumulent 24 heures tous les ans s’ils travaillent à temps plein jusqu’à atteindre 120 heures. Ensuite ils acquièrent 12 heures par année de travail à temps complet, jusqu’au plafond maximum de 150 heures. Les salariés qui travaillent à temps partiel bénéficient d’heures au prorata de la durée de travail effectuée.

Les actions visées par le compte personnel de formation

L’entreprise peut prendre en charge une formation dans le cadre du plan de formation. Parmi les actions possibles, le salarié peut suivre des formations visant l’acquisition de connaissances de base, des actions d’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience et des formations qualifiantes ou certifiantes.

Si l’employé souhaite réaliser une action pendant le temps de travail avec un accompagnement RH, il doit solliciter l’accord de l’employeur 60 jours avant la formation si elle dure moins de 6 mois. Dans le cas où la formation dure plus de 6 mois, la demande doit être adressée 120 jours avant.