Idée de création d’entreprise : chauffeur de taxi

Hep, Taxi! Hep, Taxi! A l’aéroport s’il vous plaît.

Désolé si le terme « chauffeur » vous fâche, car il est vrai que le terme chauffeur (de taxi, de bus…) vient du fait qu’il fallait auparavant chauffer le véhicule avant de pouvoir l’utiliser. Il serait donc plus opportun de parler de « Conducteur de Taxi ».

taxi-205146_640

Le Créateur

Depuis 1995, quiconque ne peut pas devenir « Conducteur de Taxi ». Il faut impérativement posséder un « CDC » : Certificat de Capacité à Conduire. Cette capacité s’obtient après avoir passé deux épreuves : une première théorique qui est en fait un concours national, l’autre pratique qui doit être passée dans le département dans lequel vous souhaitez exercer.

Ensuite, le « diplômé » doit se procurer une plaque, sorte de licence permettant d’exercer cette activité. Les plaques se rachètent librement auprès de conducteurs en activité et souhaitant cesser (retraite, reconversion…). Le prix d’une plaque varie en fonction de la loi de l’offre et de la demande.

Vous avez le choix entre 3 statuts :

  • artisan indépendant : vous êtes propriétaire de votre propre licence et véhicule.
  • salarié : vous êtes embauché et payé par une société possédant la licence.
  • locataire : vous signez un contrat de location d’un véhicule.

La Clientèle

Elle est composée de particuliers :

  • cadres en déplacement,
  • personnes âgées préférant le taxi aux transports en commun,
  • touristes arrivant aux aéroports ou gares ferroviaires.

mais aussi d’entreprises ou de collectivités :

  • sièges sociaux de certaines sociétés,
  • collectivités publiques (ex: écoles, associations…)

La Concurrence

Elle est composée d’indépendants ou de sociétés de taxis. Il existe en France environ 40 000 taxis, dont plus d’un tiers à Paris. Environ 75% des taxis sont des indépendants, les autres étant des locataires de licence ou des salariés de sociétés.

Tarifs

Les prix des déplacements sont réglementés et imposés par la préfecture. Ils dépendent de plusieurs facteurs : le département, l’horaire et le jour de déplacement, la présence d’animaux, du poids des bagages, du nombre de passagers…

Les Investissements

Ils sont composés de :

  • la plaque : son prix dépend du lieu d’exploitation,
  • le véhicule : prévoyez au minimum 15 000 euros pour du neuf,
  • l’agencement du véhicule : achat et installation de la radio, achat du compteur…