Eau en entreprise : quel dispositif adopter ?

La bonne hydratation des employés au sein d’une entreprise est encadrée par la loi. Si elle n’est pas suffisamment promue dans les environnements de travail, il existe pourtant des dispositifs pour permettre aux salariés d’accéder facilement à de l’eau fraîche toute la journée.

Quelle législation pour l’eau en entreprise ?

Les salariés sédentaires devraient boire au minimum 1,5L d’eau par jour, 2L pour les salariés qui fournissent des efforts physiques.

L’hydratation en entreprise est régie par des règles du code du travail, dans les articles R4225-2 à R4225-4.

Par ces articles, l’employeur est tenu de mettre à disposition des salariés de l’eau potable et fraîche (entre 9 et 12°C). Des « postes de distribution de boisson » doivent être prévus « à proximité des postes de travail ». Des mesures dont le respect est encore plus surveillé dans le cas de postes où les travailleurs se déshydratent rapidement.

Donner l’accès à l’eau du robinet

La plupart des entreprises peuvent se contenter de proposer aux employés de se désaltérer grâce à l’eau du robinet. En effet, la majorité des lieux de travail, notamment les bureaux, disposent naturellement d’eau potable.

A moins que l’eau soit impropre à la consommation, l’entreprise n’est pas obligée de mettre en place un dispositif supplémentaire.

En revanche, les espaces d’hydratation, y compris les robinets, doivent respecter les normes d’hygiène et de propreté et disposer d’une régulation de la température. Attention en été où l’eau est susceptible de dépasser les 12°C et donc de n’être plus aux normes.

Enfin, l’employeur doit s’assurer d’une volumétrie d’1 lavabo ou évier pour 10 salariés.

Proposer des bouteilles d’eau minérales

Solution peu économique et surtout pas écologique, la mise à disposition d’un réfrigérateur ou d’un distributeur de bouteilles d’eau est cependant envisagée par certaines entreprises.

Cela demande toutefois une logistique plus complexe pour bien recycler les bouteilles.

Installer des fontaines à eau

Il s’agit de la solution la plus économique sur le long terme. Deux types de fontaines à eau existent :

  • les fontaines à bonbonne : branchées électriquement, elles nécessitent par contre de changer régulièrement le réservoir d’eau minérale dont la capacité en litres est limitée ;
  • les fontaines en réseau : directement raccordées au réseau d’eau, elles permettent de bénéficier d’une eau filtrée, en quantité illimitée. Une solution plus économique puisqu’il n’y a pas à changer les bonbonnes.

Néanmoins, il est nécessaire d’entretenir régulièrement les fontaines à eau, quel que soit leur type, pour respecter les normes d’hygiène et de propreté.

Visitez le site de Culligan pour en savoir plus.